Tcheurek, brioche de Pâques arménienne

Tcheurek, brioche de Pâques arménienne

Ceux qui suivent le blog depuis quelques années, savent que nous arrivons à la période de l’année que je préfère: Pâques et ses brioches. Vous pensiez que j’en avais fait le tour après le tsoureki grec, le cozonac roumain ou la mouna espagnole? Et bien non!

C’est une amie arménienne qui m’a fait remarquer en venant bruncher à la maison que ma challah lui faisait beaucoup penser à une brioche arménienne que l’on mange à Pâques. Ni une ni deux, me voilà à la recherche de cette fameuse brioche! Il se trouve qu’elle ressemble beaucoup à sa voisine le tsoureki grec, ne serait-ce que par la forme ou l’arôme utilisé, ce merveilleux mahalep dont je vous ai déjà parlé. Pour les petits nouveaux, le mahalep, c’est l’amande du noyau d’un cerisier sauvage que l’on moud finement et qui donne une saveur incomparable aux desserts libanais, grec, et russes. Je ne vais pas vous dire que c’est facile à trouver, on en trouve pas (encore?) au Carrefour du coin… J’ai la chance d’habiter Marseille, donc je trouve assez facilement ce genre de produit. Mais si c’est plus compliqué pour vous, testez le site Nostimiam qui est une mine d’or pour tous les produits grecs.

Pour la recette, je suis allée fouiner du côté de chez Sonia Ezgulian, qui a la gentillesse de partager la recette de sa grand-mère. Une recette donnée en tasses… Je vous ai donc « traduit » en grammes la recette pour plus de simplicité. Je laisse quand même les tasses pour ceux qui cuisinent avec des enfants, c’est plus rigolo!

Tcheurek arménienne

Par encore-une-lichette Publié: avril 7, 2017

  • Produit: 2 grosses brioches
  • Préparation: 20 mins
  • Cuisine: 30 mins
  • Prêt dans: 13 hrs 50 mins

Ceux qui suivent le blog depuis quelques années, savent que nous arrivons à la période de l'année que je préfère: Pâques …

Ingrédients

Instructions

  1. La veille. Dans le bol du robot, battez les œufs en omelette avec le sucre et le lait tiède et le beurre fondu refroidi. Ajoutez ensuite la farine, la levure, le mahalep et le sel, en prenant garde à ce que le sel ne touche pas la levure, cela la tuerait! Pétrissez la pâte une bonne dizaine de minutes à vitesse moyenne, avec le crochet. Comme toute recette de grand-mère, il est fort probable que vous ayez à ajuster les quantité de farine ou de lait. En effet, vos oeufs peuvent être plus ou moins gros, votre farine plus ou moins sèche...) Pour ma part, j'ai du rajouter de la farine. Il faut que la pâte soit bien élastique, qu'elle ne colle plus quand vous la touchez. Il faut par contre qu'elle reste bien souple.
  2. Filmez le haut de votre bol et mettez la pâte au frais pour la nuit. Sonia Ezgulian propose de laisser la pâte à température ambiante toute la nuit. Ne le faites que si vous avez une cuisine bien fraiche! Pour ma part se n'est pas le cas et ma première pâte a fermenté! Donc, pour plus de prudence, laissez votre pâte au réfrigérateur...
  3. Le lendemain, récupérez votre pâte. Partagez-la en 2 ou 3 parts selon le nombre de brioches que vous souhaitez faire. Partagez chaque pâtons en 3 parts que vous allez rouler en long brins égaux. Tressez les 3 brins pour faire une jolie tresse régulière, sans trop serrer.
  4. Déposez les tresses sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé, en les espaçant bien. laissez lever une bonne heure à température ambiante.
  5. Préchauffez le four à 210°C. Dorez les brioches avec un pinceau et le jaune d'œuf additionné d'un peu d'eau. Saupoudrez de sésame blanc.
  6. Enfournez pour environ une demie-heure. Il faut que les brioches soient à peine dorées.

    4 thoughts on “Tcheurek, brioche de Pâques arménienne

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *