Lussekatter, les brioches dorées de la Sainte Lucie

Lussekatter, les brioches dorées de la Sainte Lucie

Vous connaissez mon amour pour les traditions. Pas forcément LA tradition. J’aime beaucoup ce pluriel qui ouvre sur la multiplicité des vies et des cultures.

Si c’était La tradition qui m’intéressait, je ne vous parlerais que de ce qui concerne ma région, mon petit bout de terre sur lequel je vis. Elle est importante, ce sont ces repères qui rythment ma vie, qui me définissent en tant que provençale. 

Mais cela ne m’empêche pas d’être curieuse des autres et de leurs manières de vivre. La cuisine est d’ailleurs une formidable porte d’entrée dans la culture des autres.

Aujourd’hui c’est la Sainte Lucie et je voulais vous parler de ces Lussekater.

La sainte Lucie

Elle se célèbre le 13 décembre et fait partie des temps forts des fêtes de l’Avent. 

Originellement, elle était fêtée dans toute la chrétienté, mais aujourd’hui elle ne l’est plus qu’en Suède et plus largement dans les pays du Nord (Danemark, Norvège) et quelques pays d’Europe du Sud comme l’Italie et la Croatie.

Vous l’aurez remarqué, Lucie vient du latin Lux, la lumière et c’est bien celle-ci que l’on vénère. Les jours raccourcissent, mais le soleil commence à se coucher plus tard à la Sainte Lucie. La lumière, dans ces mois où la nuit est longue, froide et sombre, prend une importance toute particulière. En Suède, une jeune fille représente Sainte Lucie et porte une couronne de bougies. C’est la victoire de la lumière sur l’obscurité.

Lussekatters, brioches suédoises au safran

Les lussekatters

L’histoire des Lussekatters n’est liée que tardivement avec la Sainte Lucie. 

C’est au XIXeme siècle qu’un quotidien remet au goût du jour la fête de la Sainte Lucie en organisant un concours pour élire la plus jolie jeune fille. C’est à ce moment là que sont organisées des parades pendant lesquelles on offre des petits pains à la cannelle ou au safran.

Les Lussekatters naissent en Allemagne au XVIIeme siècle. Le diable, déguisé en chat (Lucifer -> lucykatter (le chat de Lucifer) frappait les enfants alors que Jesus offrait des petits pains aux enfants sages. Pour éloigner le diable Jésus décida de colorer ses pains avec du safran. Lucifer, ébloui par ces pains lumineux, s’enfuit.

Les Lussekatters prennent la forme d’un S comme dans ma recette, d’une croix formée de deux S superposés ou d’un enfant emmailloté (un U avec des raisins secs pour formaliser les yeux), mais ils peuvent aussi prendre des formes plus élaborées, qui prennent leurs origines dans l’âge de bronze.

Mes petites astuces

  • Le safran est une épice assez couteuse. Son goût est inégalable. Mais si vous voulez conserver l’idée sans que cela vous coûte un bras, vous pouvez toujours utiliser un peu de colorant et de la vanille pour le goût.
  • J’ai utilisé des raisins secs déjà imbibés d’alcool. Ainsi, ils ne se ratatinent pas trop à la cuisson.

Lussekatters, les brioches dorées de la Sainte Lucie

Par encore-une-lichette Publié: décembre 6, 2018

  • Produit: 10 Portions
  • Préparation: 30 mins
  • Cuisine: 15 mins
  • Prêt dans: 2 hrs 30 mins

Vous connaissez mon amour pour les traditions. Pas forcément LA tradition. J'aime beaucoup ce pluriel qui ouvre sur la multiplicité …

Ingrédients

Instructions

  1. Faites bouillir le lait. Otez du feu et ajoutez le safran. Laissez-le s'infuser à couvert pendant au moins une demie-heure. Ajoutez au lait tiède la levure et une cuillère à soupe de sucre. Laissez la levure s'activer pendant 5 minutes, sans y toucher.
  2. Dans le bol du robot, mélangez la farine, le restant de sucre et le sel.
  3. Ajoutez les oeufs dans le le lait tiède et mélangez.
  4. Versez le mélange lait/levure/oeufs dans le bol du robot et commencez à pétrir. Quand le mélange commence à s'amalgamer, ajoutez le beurre fondu, petit à petit en attendant entre chaque ajout que le précédant soit bien incorporé. Une fois que la pâte est bien souple et lisse, formez une boule et faites pousser pendant environ une heure.
  5. Dégazez la pâte et divisez-la en une dizaine de petites boules de poids égal. Avec une boule, formez un boudin d'environ 25 cm de long. Enroulez une des extrémité sur elle-même en insérant un raisin sec. roulez jusque'à la moitié du boudin. Faites de même dans le sens inverse avec l'autre extrémité. Déposez votre lussekater sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et faites de même avec les autres boules. Laissez pousser encore 45 minutes.
  6. Préchauffez le four à 180°C. Battez l'oeuf pour la dorure dans un petit bol. Badigeonnez chaque lussekater avec cet oeuf. Enfournez pour environ 15 minutes. Vos lussekaters doivent être dorés mais pas trop! Laissez refroidir avant de déguster.

    WordPress Recipe Plugin by ReciPress

    6 thoughts on “Lussekatter, les brioches dorées de la Sainte Lucie

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Vous vous demandez comment être prévenu(e) de toutes les nouvelles recettes du blog?

    Facile!

    Inscrivez-vous à la newsletter!

    [mailpoet_form id=”1″]