Kraiza, le gâteau de semoule qui vient d’Orient

Kraiza, le gâteau de semoule qui vient d’Orient

fullsizeoutput_a6f

Une fois encore, c’est mon oeil qui a été attiré par cette recette. Ce gâteau de semoule tout simple, qui m’était totalement inconnu, est entré dans mon imaginaire par sa couleur si étonnante. Puis, j’ai lu attentivement l’article de Chef in Desguise, bloquant parfois sur un mot de vocabulaire dans ma traduction de l’anglais. Mais par-delà les mots, c’est la simplicité de ce souvenir, sa véracité (pour ne pas dire authenticité un peu trop galvaudé à mon goût en ce moment…) qui m’a touchée. J’aime ce moment où je peux accéder à une autre vie, une autre histoire, une autre culture avec quelques ingrédients très simples. Ici, de la semoule, de l’eau et un peu de sucre mais surtout ces senteurs qui font tout un pays: le mastic et l’eau de fleur d’oranger. Je me sens comme une magicienne qui convoque des images, qui crée des souvenirs et traverse les temps et l’espace, quand je jette dans mes casseroles des bouts d’ailleurs. Ce mastic ou mastiha, je l’avais acheté dans ma période grecque (rappelez-vous cette brioche ou déjà ce gâteau grec similaire) et j’ai adoré pouvoir l’utiliser dans une recette d’un pays différent, lui donner un autre sens, l’augmenter d’une autre histoire. J’aime que mon fils se nourrisse (au propre comme au figuré) de toutes ces cultures, que la sienne soit solidement arrimée à ses racines françaises, entre cassoulet et pompe à l’huile, mais qu’elle puisse aussi se libérer et puiser chez d’autres ce qui lui fait défaut.

 

Kraiza, le gâteau de semoule qui vient d’Orient

  • 200gr de semoule fine
  • 200gr de sucre semoule
  • 900gr d’eau
  • 5 perles de mastic réduite en poudre dans une cuillère à café de sucre
  • 1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger
  • colorant rose flashy (mais vous pouvez vous en passer!)

Dans une casserole à fond épais, mettez la semoule, l’eau, le sucre et le mastic.

Mettez à chauffer à feu doux. Quand le mélange bloblote, continuez à cuire tout en remuant sans cesse avec une cuillère en bois.

Quand le mélange épaissit et que de grosses bulles de vapeur éclatent, ajoutez l’eau de fleur d’oranger et le colorant. Attention à ne pas vous brûler avec les éclaboussures.

Versez en couche fine (1,5 cm à 2 cm) dans un plat anti-adhésif (ou recouvert de papier sulfurisé). Laissez refroidir puis mettez au réfrigérateur pour au moins 2 heures.

Découpez en petits losanges et dégustez en fermant les yeux…

FAIZA

2 thoughts on “Kraiza, le gâteau de semoule qui vient d’Orient

  1. Thank you kindly for trying out a recipe of mine.I totally agree with you. Trying a recipe from a different culture feels like magic sometimes.
    Sharing the memories, stories and history that make it special is an experience that makes life richer and more meaningful 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous vous demandez comment être prévenu(e) de toutes les nouvelles recettes du blog?

Facile!

Inscrivez-vous à la newsletter!

[mailpoet_form id=”1″]