Irish Coffee à ma façon, Bataille food #52

Irish Coffee à ma façon, Bataille food #52

Les journées sont courtes et les fins d’après-midi sombres. Mon humeur aussi… Parties les lumières de Noël, évanouis les chants, recyclé le sapin, empâtées les hanches. Maintenant, il va falloir affronter la réalité toute nue de janvier. Rien ne va venir l’égayer si ce n’est la furieuse envie de faire les soldes, sans en avoir vraiment les moyens. Janvier est un tunnel, un long marathon de patience que je n’ai jamais eue. Et toujours cette envie de faire des bêtises qui me taraude à cette période de l’année, se faire peur pour mieux se sentir vivre. Cette année, c’est d’autant plus fort que je vais prendre un virage quarantenaire qui m’éloigne un peu plus de mes vingt ans radieux.

Pour garder le cap vers une maturité et une vieillesse épanouie, je regarde mes modèles et je prends exemple. Je vole un sourire malicieux, une mèche blanche rebelle, une ride expressive et je me forge une image positive de moi aujourd’hui vers demain.

Ma grand-mère est aujourd’hui très âgée, c’est la centaine qui s’ouvre à l’horizon. Pourtant c’est une force de la nature: toujours vaillante et valide, capable encore de colères tempétueuses, invincible et immortelle. Et ce que je garderai pour toujours d’elle, c’est cette étincelle dans son regard quand elle commande un irish coffee dans un bar ou un restaurant. Mélange de gourmandise et de transgression, il traduit son évolution de femme raisonnable qui ne boit pas (parce qu’elle n’aime pas ça? parce que cela ne se fait pas?) à grand-mère indigne qui s’autorise un péché mignon.

Cet été, nous l’avons emmenée manger une glace chez un fabuleux glacier. Devant la carte, elle s’est figée. Son choix était fait: un irish coffee. Dans la chaleur pesante de la fin d’après-midi d’août, elle s’est tue et à savouré sa boisson chaude alcoolisée. Avec une paille. Et une cuillère pour la chantilly. La satisfaction l’a envahie en même temps que l’alcool se répandait. Elle pense aujourd’hui que je lui ai fait un grand plaisir en la “sortant”. Mais elle m’a fait un plus grand cadeau: un souvenir d’elle heureux. Je le garde dans ma boîte mentale pour plus tard, quand on ne pourra plus s’en faire. En attendant, elle aura autant d’irish coffee qu’elle voudra…

Irish coffee

C’est donc en pensant à elle que j’ai décidé de participer à la Bataille Food #52 organisée par Graine de faim Kely sur le thème des boissons réconfortantes. Par contre, j’ai fait cet irish coffre en l’entrainant vers l’italien avec de l’amaretto à la place du whisky. J’ai beaucoup aimé sa douceur qui s’allie à la force d’un café très fort et au moelleux d’une crème fouettée maison.

Irish coffee à ma façon

Irish coffee

Par encore-une-lichette Publié: janvier 3, 2018

    Les journées sont courtes et les fins d'après-midi sombres. Mon humeur aussi... Parties les lumières de Noël, évanouis les …

    Ingrédients

    Instructions

    1. Commencez par faire la crème fouettée en fouettant dans un bol de robot très froid de la crème liquide à au moins 30% de matière grasse très froide aussi. Réservez.
    2. Faites un café fort.
    3. Pendant que le café coule, faite chauffer dans une petite casserole le sucre de canne liquide. Quand il frémit coupez le feu et ajoutez l'amaretto.
    4. Il est très important que la café et le mélange sucre et alcool soient très chauds. Commencez par verser dans un verre résistant à la chaleur le mélange alcool/sucre. Utilisez une petite cuillère recourbée et côté bombé sur le dessus pour faire couler très doucement le café dans le verre. Si vous utilisez cette méthode, vous aurez 2 couches distinctes dans le verre.
    5. Finissez par 2 cuillères à soupe de crème fouettée.
    6. Buvez pendant que c'est chaud!

      WordPress Recipe Plugin by ReciPress

      Vous retrouverez ici les autres participations à cette édition réconfortante:

      Bistro de JennaRamène la PopotteMagg kitchnette – Keskonmangemaman –  Grain de sel et GourmandiseLa cuisine facile de ChrisLes Voyages de GridelleLes Recettes de MumuGraine de faim kelyCook a Life! by MaevaSab’n’PepperI Love Cakes1,2,3…Dégustez!TheGarden-Of-Delight –  Oh, la gourmande… Je cuisine, donc je suis…  – La gourmandise de VioletteLes petits plats de BéaAussi délicieux qu’un gâteau – Petite Cuillère et CharentaisesÇa sent bonLe Chaud PatateUne maman puissance 4

      Related Post

      22 thoughts on “Irish Coffee à ma façon, Bataille food #52

      1. Je suis touchée par ton inspiration pour cette recette. Ma mamie est partie ça fait deux mois et c’est dingue comme ta description me fait penser à elle. C’est un joli texte et une recette pleine d’amour et d’histoire que tu nous offre aujourd’hui. Gros bisous et merci pour cette touche de poésie dans ma journée.

        1. Merci Lina! Je n’ose pas imaginer le manque que tu dois ressentir… Garde-la bien au chaud dans tes souvenirs…

      2. Très touchante l’histoire de ta grand-mère et de son irish coffee dégusté à la paille 🙂 Moi ta recette m’a ramené à mes 20 ans et à nos squatts de bar… Une lointaine époque 🙂 La prochaine fois que j’en boirai un, je penserai à toi et à ta grand-mère.
        Bises, bonne soirée et bonne année

      3. Ta boisson invite au voyage, et moi ça me rappel des amis irlandais qui étaient venus étudier en France. Ah lalalala que de bons souvenirs 🙂
        Merci, bonne soirée

        1. Cela faisait longtemps que je cherchais de l’amaretto… J’ai finalement mis la main sur une bouteille! Du coup, j’en mets partout!!! Mais c’est trop bon…

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Vous vous demandez comment être prévenu(e) de toutes les nouvelles recettes du blog?

      Facile!

      Inscrivez-vous à la newsletter!