Eton mess ardéchois pour la #Battlefood50

Eton mess ardéchois pour la #Battlefood50

Cela faisait longtemps que je n’avais pas participé à une Battlefood!

J’avais oublié à quel point cela me rendait marteau… Des jours et des jours à cogiter, à retourner dans ma tête des idées, plus ou moins farfelues, pour finalement me retrouver la veille de la publication avec rien dans mon four, rien dans mon appareil photo et rien sur le blog!

Heureusement, Gabrielle de Petite Cuillère et Charentaises a été sympa avec moi. Détourner un plat de notre région et/ou utiliser de manière détournée des produits de la région. Ouf! j’étais sauvée! Mes placards regorgent de produits (un peu trop d’ailleurs…) et il ne m’a fallu qu’une minute pour aller piocher deux petites boites de crème de marron Clément Faugier (ben oui, le stock de confiture de châtaigne de ma mère avait disparu depuis longtemps déjà!). Une minute plus tard, je sortais du congélateur des myrtilles sauvages péniblement ramassées cet été et que je conservais pour une occasion spéciale!

Le décor était planté: l’Ardèche! Pas l’Ardèche des canoës et des touristes sur les bords du fleuves. Non, l’Ardèche profonde, celle des chèvres, des vieux hippies qui se confondent avec les vieilles locales à la barbe qui pique, celle de Ferrat et sa montagne, que nous chantions à tue-tête avec ma sœur quand nous étions petites, celle des rivières fraiches et sauvages où l’on peut se baigner nu (clin d’œil à Mr Plus et ses fesses toujours fraiches et à Gabrielle), celle des coins à champignons que l’on garde jalousement, surtout entre voisins, celle des sangliers et des bogues de châtaignes, plus teigneux les uns que les autres.

Et j’ai voulu emmener cette Ardèche vers l’Angleterre, si rangée, à la pelouse si bien taillée. L’Eton Mess est un dessert que j’adore; il ressemble à une pavlova ou à un Mont blanc puisque les trois ingrédients principaux sont la meringue, la Chantilly et la fraise. Mais comme son nom l’indique, tous les ingrédients sont en « bordel », la meringue explosée, la chantilly jetée en vrac, les fraises et leur jus colorant de manière aléatoire le tout.  Mais le mélange est divin!

Mon Eton Mess ardéchois reprend les fondamentaux et hésite très fortement entre une assiette très organisée et un bordel bordélique!

C’est un dessert que vous pouvez faire de A à Z (meringue, chantilly, crème de marron) ou si vous êtes pressés, mélanger les meringues du boulanger, la chantilly en bombe et la crème de marron Faugier! 

Eton Mess ardéchoisListe des Participants

 
Petite Cuillère et CharentaisesBistro de JennaLe blog de CataPourquoi je grossis – Vite fait… bien cuisinéCuisine 2 sœurs – Par faim d’arômes – Keskonmangemaman – Graine de faim kely – Cooking & Co – Ramène la popotte – La cuisine de Blanche – Nathy’s Folies – By Acb 4 you – Cook A Life by Maeva – Boeuf Karotte – Au fil du thym – Visites gourmandes – My Nomad Cuisine – Les recettes de Mélanie – Marmotte cuisine – Click, Cook and Taste! – Double Portion – La médecine passe par la cuisine – Maman pâtisseDes recettes à Gogo – Tout simplement Fait maison – Fleurs de Thé – The Garden of Delights – Karibo Sakafo – Tiny Paper Blog – Grain de sel et gourmandise – Craquounette avenue – Quelques grammes de gourmandise – Les délices de Loulou – Oh la gourmandeEncore un gâteau – Le Repaire des Ventres Faims – Chachou à la crème – Chaud patateLa table de Clara – Les petits plats de Béa – Ma cuisine à moi – Mes instants de gourmandise – Les placards de Lise – The crazy oven – La tendresse en cuisine – Mel en cuisine – La polygraphe – Mes inspirations culinaires – Mon carnet café – Framboises et bergamote – Fil et Croq

 

Eton Mess ardéchois

Eton Mess ardéchois

Par encore-une-lichette Publié: mars 17, 2017

  • Produit: 4 Portions
  • Préparation: 15 mins

Cela faisait longtemps que je n'avais pas participé à une Battlefood! J'avais oublié à quel point cela me rendait …

Ingrédients

Instructions

  1. La veille préparez les meringues. Pesez vos 2 blancs d'œufs. Pesez le double du poids des blancs d'œufs en sucre. Fouettez les blancs d'œufs en augmentant progressivement la vitesse du fouet. Quand les œufs commencent à mousser et à devenir blancs, versez la moitié du sucre. Continuez à fouetter à pleine vitesse pour les serrer les blancs. Ajoutez la deuxième partie du sucre et fouettez jusqu'à ce que les oeufs soient bien blancs et brillants. Mettez-les dans une poche à douille et pochez les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfournez pour 1h00 à 120°C si vous avez fait des petits boutons comme moi. Sinon, laissez cuire jusqu'à ce qu'ils se détachent de la feuille sulfurisée lorsque vous les poussez du doigt. Laissez-les sécher dans le four, la porte entrebâillée pendant toute la nuit.
  2. Le montage: Placez les petites meringues sur une assiette. Gardez en quelques unes que vous allez grossièrement écraser. Mettez la chantilly dans une poche à douille. Faites de jolis monticules de chantilly sur l'assiette. Mettez la crème de marron dans une poche à douille avec une douille de décoration très fine. Faites des serpentins de crème de marron sur l'ensemble de l'assiette. Déposez une myrtille sur chaque dôme de chantilly. Dispersez les éclats de meringues sur l'ensemble. Finissez avec le jus des myrtilles que vous mettrez aussi de manière aléatoire sur l'assiette. Voilà, c'est prêt!
  3. Le jour même, placez votre bol, les fouets et la crème fraiche au congélateur au moins une demie heure avant de commencer. Si vous avez zappé cette étape, faites comme moi: un sachet de petits pois congelés d'un côté du bol, de l'autre des haricots verts, y a pas mieux pour refroidir le tout et que la crème monte bien! Fouettez la crème en Chantilly. Lorsqu'elle est bien prise, ajoutez la cuillère à soupe de sucre glace.

3 Comments


Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.