Aubergine confite à l’arménienne

Aubergine confite à l’arménienne

Voici une recette qui m’a tapé dans l’œil. Je n’avais jamais gouté d’aubergine confite au sucre. Et pourtant, en lisant la recette sur un blog arménien, en anglais, j’ai brusquement eu une furieuse envie de tester.

Comment expliquer que des mots (même pas dans ma langue natale!), une petite photo (de piètre qualité), l’évocation d’un pays, ait pu me donner envie d’un dessert? Qu’est-ce qui a déclenché ma salivation?

Et bien je vais vous le dire!

De façon très surprenante, ce n’est ni la gourmandise, ni la capacité de mon cerveau à transformer les mots en saveurs combinées comme certains chefs savent si bien le faire.

Non! C’est le goût du risque! Un peu comme Jonathan et Jennifer pour ceux qui ont plus de 20 ans! Pour les autres:

J’adore prendre le risque de ne pas connaitre, de ne pas aimer, d’être déçue. Parce que derrière ce risque, il y a aussi celui d’être émerveillée, de repousser ses limites, de découvrir, de se découvrir.

Alors, oui, j’aime bien les gâteaux au chocolat. C’est réconfortant, on est en terrain connu, la prise de risque est minimale. Mais vous en verrez très peu sur le blog (voire pas du tout!). Parce que ça ne me fait pas tripper. Parce que mon trip à moi, c’est de goûter à cette aubergine confite. Pour découvrir par moi-même ce que d’autres aiment, ce que le temps et la culture a élaboré avec les produits locaux, pour regarder d’un autre œil ce que je pensais si commun.

Pour vous rassurer, je vais quand même vous dire, que c’est super bon! Les aubergines prennent un peu le goût et la texture de la datte, quand elle est bien charnue et sucrée.

Cela fait forcément penser au glyko grec, cette manière de confire les fruits pour les offrir aux hôtes de la maison avec un verre d’eau fraiche. Vous pouvez aller sur le blog En direct d’Athènes pour de supers recettes et quelques explications sur le glyko. J’ai d’ailleurs une recette de glyko de cerise qui fait partie des incontournables à la maison!

Pour ces petites aubergines, j’ai préféré les déguster à la cuillère accompagnées d’un yaourt bien frais.

Pour réaliser la recette, il vous faudra trouver de petites aubergines, comme des bébés. Ainsi, elle seront plus esthétiques et plus faciles à déguster. Je pense aussi que leur goût est moins prononcé. Et puis, il faudra vous armer de patience. ce n’est pas bien difficile à faire, il mais il faut du temps… Mais vous serez récompensés quand vous gouterez à l’inconnu!

 

 

Aubergine confite à l'arménienne

Aubergine confite à l'arménienne(1)

Par encore-une-lichette Publié: septembre 1, 2017

  • Produit: 10 Portions
  • Cuisine: 10 mins

Voici une recette qui m'a tapé dans l’œil. Je n'avais jamais gouté d'aubergine confite au sucre. Et pourtant, en lisant la …

Ingrédients

Instructions

  1. Commencez par laver vos aubergines. Coupez le pédoncule. Plongez-les dans un grand bol rempli d'eau et de 2 cuillères à soupe de jus de citron. Laissez pendant 24 heures pour enlever l'amertume des aubergine. Changez l'eau 1 ou 2 fois pendant ce laps de temps.
  2. Le lendemain, mettez le sucre et l'eau dans une casserole avec la cannelle et les clous de girofle. Portez à ébullition.
  3. Entaillez les aubergines et glissez dans l'entaille un cerneau de noix.
  4. Plongez les aubergines et le reste des cerneaux de noix dans le sirop. Laisser cuire à feu moyen pendant 7 ou 8 minutes.
  5. Ajoutez l'eau de rose et 2 cuillères à soupe de citron pressé. Poursuivez la cuisson pendant encore une dizaine de minutes. Il faut que les aubergines soient bien moelleuses.
  6. Transvasez dans un pot bien propre et laissez refroidir avant de déguster. Vous pouvez conserver ces aubergines confites pendant quelques semaines dans votre frigo.

    1 Comment


    Laisser un commentaire

    You have to agree to the comment policy.